AMAURY FAIVRE 

 


Né en 1985 à Besançon, Amaury Faivre commence l'harmonica en autodidacte à l'âge de 8 ans, et c'est tout naturellement qu'il découvre le blues à travers cet instrument. Il s'ouvre au jazz quelques années plus tard, à la guitare et au chant et tourne avec la fine fleur de la scène bisontine au début des années 2000. Suite à une licence en musicologie à l’Université de Besançon, Amaury quitte la France en 2006 pour une licence en guitare jazz à l'université de Montréal où il travaille parallèlement en tant que technicien du son.
Il revient en 2008 et s'installe à proximité de Genève. Il fonde alors plusieurs formations, dont Electric Hat, en duo avec Jean Rigo, autour du blues et du répertoire américain, avec plus de 160 concerts en 3 ans, en France, en Suisse, dans des capitales telles que Paris, New York, Montréal ou Cudrefin et même jusqu'à Estavayer.

 

 

 

THE BROKEN HARPS
The Broken Harps est une formation active depuis de nombreuses années, sous plusieurs noms, notamment derrière la chanteuse Janet Lee et son Janet Lee Blues Band en 2003-05. Trois musiciens, le Power Trio vaughanien, efficace et résolument moderne, Pascal Quinodoz à la batterie et son homonyme Diggelmann à la basse électrique, solides shuffle, groove et swing sont au rendez-vous. Yves Staubitz tient la guitare électrique, pour un blues ressenti qui fait mouche à chaque instant.
La rencontre fortuite avec Amaury Faivre, et la formation s'impose d'elle-même. Peu de concerts dans ces deux premières années d'existence, mais un public toujours séduit par une complicité scénique remarquable. Le groupe défend un blues électrique très chicagoan, avec des standards incontournables bien sûr, et aussi de plus en plus d'originaux.

 


OL' DAYS FEEL
L'expérience acquise se concrétise aujourd'hui avec la sortie de "Ol' Days Feel", premier opus enregistré, résultat d'un an de travail intense, 10 titres autour du blues. En temps que premier album, la direction musicale est une présentation de l'étendue du répertoire du groupe, on peut donc y entendre du blues, du funk, du swing et du rock n'roll. On peut entendre y trois compositions dans des styles différents. Beaucoup de diversité donc, mais une homogénéité dans le son et une continuité dans la progression à l'écoute. 
Tout le processus de production a été réalisé par le groupe, de la composition de trois morceaux et l'arrangement de tous les autres, à l'enregistrement et le mixage dans notre local genevois et son acoustique bien à lui ! Le mastering a été confié à Raphaël Jonin à Paris, et le design graphique à Studio endko: à Genève.

Le Vully Blues Club leur apporte son soutien depuis le début et en particulier pour cet album, et c'est tout naturellement que les Broken Harps se retrouvent en ces terres pour le vernissage de leur galette.

 

 

http://www.brokenharps.com/